Prescription public sous main de justice

Je suis alertée par une collègue Pôle emploi qui travaille dans le cadre d’une convention avec le ministère de la Justice sur l’accompagnement de détenus vers l’emploi.
Les détenus qu’elle accompagne n’ont pas accès à internet, ils n’ont donc pas de mail actif et ne pourront pas suivre leurs candidatures vers les SIAE.
La plateforme refuse qu’elle mette son mail comme contact pour le détenu)
A part créer un mail fictif (le même pour tous les détenus qu’elle accompagne) elle est dans l’impossibilité de positionner des détenus sur la plateforme.
C’est extrêmement discriminant.
D’autres collègues ont-ils trouvé des solutions ?

Bonjour,
cela concerne bien les détenus qui n’avaient pas d’adresse mail avant leur emprisonnement ? Car si un détenus avait une adresse avant, même si il ne peut pas l’utiliser, elle peut permettre au prescripteur de lui créer un compte.
Lorsqu’un prescripteur postule pour un candidat, il n’est pas demandé au candidat de valider sur sa messagerie le compte. Cela ne pose pas de problème donc. S’il n’a pas de mail, le prescripteur peut lui en créer un sur laposte.net . Ensuite il n’y aura jamais besoin pour le prescripteur ou le candidat de se connecter à sa boite mail pour utiliser la plateforme. Enfin, s’il est inscrit à Pôle emploi, il peut se connecter avec son compte Pôle emploi

1 J'aime

Bonjour,
Au sein de notre structure, nous accueillions prochainement un détenu avec placement sous surveillance électronique. Pour créer le PASS IAE, je lui ai donc créé une adresse mail laposte. Pour le moment, cette boite mail ne m’a été utile que pour la création du pass mais par la suite elle pourra être utilisée pour l’envoi de candidature, l’espace Pôle emploi …
Mais créer une boite mail sans l’accord du concerné est un peu limite je trouve :-/

Oui, la question du traitement des candidatures des détenus me pose question.
Leurs particularités ne sont pas prises en compte par la plateforme. On fait comme si toutes les personnes éligibles à l’IAE étaient sur le même plan ce qui est totalement déconnecté de la réalité. Il y a un petit coté « start’up nation » hors sol.

Bonjour, nouvellement arrivée sur la plateforme (qui est formidable !) je m’interroge effectivement sur les PPSMJ… sont-elles d’office considérées en critère administratif de niveau 2 ? Cela voudrait-il donc dire que pour qu’elles soient éligibles, ces personnes doivent cumuler 3 critères de niveau 2 ? car elles n’apparaissent pas dans le listing.
j’interviens en détention sur le projet pro mais je ne suis qu’orienteur et non prescripteur.
merci !

Bonjour @MargerieB,

Je comprends votre posture. Il est délicat de prendre la main pour créer une adresse mail pour une personne. Mais de mon côté je l’ai déjà fait de nombreuses fois…

J’ai travaillé en zone d’accueil à Pôle emploi pour aider les demandeurs d’emploi à créer leur adresse mail sur laposte.net pour s’inscrire et à faire leurs démarches. Au début de ma mission d’agent d’accueil, j’ai essayé de laisser les gens utiliser le clavier et se débrouiller seuls, mais au final c’est trop difficile pour certaines personnes, la fracture numérique, l’accès à internet, à un ordinateur. Alors je l’ai fait pour eux, et tout ce que je retiens c’est que ça les a aidés :slight_smile: .

Ah et une astuce aussi, pensez à demander si ils ont un compte Facebook, snapchat, Youtube, Amazon ou encore Netflix. Car il faut une adresse mail pour s’inscrire sur ces réseaux, ou commander en ligne alors on peut aussi utiliser cette adresse mail en attendant d’avoir le temps de les accompagner pour en créer une dédiée à la recherche d’emploi :wink:.

Alors le critère Personne Sous Main de Justice permet évidemment de travailler dans une entreprise d’insertion. Il y a un an, ce critère apparaissait clairement dans la liste. Et puis en raison de la RGPD, il nous a été demandé de ne plus l’afficher. Cependant je tiens à rappeler ceci : un prescripteur habilité peut orienter qui il souhaite dans l’IAE. Cette personne sera de facto éligible, même si aucun critère n’est coché. Le problème se pose donc uniquement pour une SIAE qui souhaite recruter en auto-prescription une PPSMJ : il ne peut pas car ne peut pas choisir ce critère. La solution est à ce jour de renvoyer le candidat vers un prescripteur habilité qui pourra au travers de la plateforme l’orienter et de fait lui octroyer le statut de candidat éligible à l’IAE.

En fait cela fait 20 ans que je travaille pour Pôle emploi et mon épouse travaille également depuis 20 ans à l’accompagnement de personnes en CHRS, puis en ACI et dernièrement les BRSA. L’un et l’autre tenons le même discours auprès des personnes rencontrées : qu’on le veuille ou non, un courriel est aujourd’hui nécessaire dans sa vie quotidienne, pour déclarer ses impôts, accéder aux outils numériques de l’éducation nationale, pour discuter avec ses amis sur les réseaux sociaux, pour trouver du travail, aussi, nous les orientons vers les services compétents pour être aidé dans la création d’un courriel, ou même les accompagnons à se le créer. Cela dit, j’en parle au présent me concernant, mais cela fais 5 ans que je développe des services numériques pour et avec les utilisateurs : La Bonne Boite, La Bonne alternance et MEMO. Mais je me sens toujours l’âme d’un conseiller Pôle emploi. Et je tenais déjà donc ce discours il y a 5 ans.

2 J'aimes

Cela ne concernera pas les personnes détenues mais pour les autres qui vous disent ne pas avoir de mail. Demander leur s’ils ont un smpartphone sous android. La plupart de mes salariés découvrent qu’ils ont un compte gmail et pourtant cela leur a été demandé pour créer leur interface. On peut y accéder très simplement en cliquant sur leur icone « gmail » et on voit leur adresse mail apparaitre. C’est configuré par défaut.

Bonjour,
En ce qui nous concerne nous avons aidé la femme d’un détenu à l’inscrire sur la plateforme.
C’est elle qui à fait les démarches et nous l’avons juste accompagné à bien remplir les champs nécessaires.

Sabrina

Bonjour.
Notre SIAE accueille régulièrement des personnes placées sous main de justice.
Je constate avec effroi qu’il n’est pas possible de saisir que le critère d’éligibilité retenu pour bénéficier de l’IAE est d être placé sous main de justice…
Je trouve que cette situation discrimine un public qui n’en a pas besoin…

Bonjour,
Il me semble qu’il y a aux moins deux problèmes concernant les personnes incarcérées ou sous main de justice.
Soit ils n’ont pas accès à internet et donc doivent obligatoirement être inscrits sur la plateforme par un prescripteur qui fera l’intermédiaire avec la SIAE. C’est le prescripteur qui pourra les informer de l’avancée de leur candidature.
Soit ils pourraient faire la démarche eux même sur la plateforme(semi liberté par exemple) mais pour autant ils ne seront pas reconnus comme éligibles à l’IAE car le critère « justice » n’existe pas.
Ils sont donc doublement discriminés.

Les personnes sous mains de justice peuvent être positionnées par le SPIP qui sont reconnus « prescripteur habilité » donc aucun critère d’éligibilité sont requis.

1 J'aime