Expérimentation data.insertion : Accélérer le 1er RDV des nouveaux bénéficiaires du RSA

Suite au lancement de data.insertion, nous lançons une première expérimentation pour accélérer le 1er RDV des nouveaux bénéficiaires du RSA.

Pourquoi :

Ce RDV est la première étape du parcours et qu’il arrive encore trop tard. En 2019, il fallait attendre 95 jours en moyenne pour être orienté. Cette même année seuls trois départements orientaient en moins d’un mois, le délai maximum de l’engagement n°5 de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Comment :

En utilisant les fichiers envoyés quotidiennement par la CNAF et en demandant aux nouveaux bénéficiaires de prendre RDV en ligne.

Pour cette expérimentation, nous allons nous reposer sur la plateforme RDV-Solidarités construite en partenariat avec des départements pour faciliter la prise de RDV auprès de leurs services médico-sociaux.

Ça vous intéresse ?

Pour avancer, il faudra :

  1. Déterminer qui au sein de votre département a accès aux fichiers envoyés par la CAF.
  2. Trouver un travailleur social prêt à faire partie de cette expérimentation (pour une charge représentant environ une demi-journée par semaine)

Vous avez des questions, discutons-en sur le forum ou contactez-nous par email data.insertion@beta.gouv.fr.

2 J'aime

Dans le Département de l’Hérault, nous avons déjà mis en place un système de plateforme d’orientation: les nouveaux entrants dans le dispositif RSA, sont reçus par les agents de la CAF pour l’ouverture de leur droit, avec un entretien giratoire, et sont directement orientés sur un organisme d’accompagnement, via des agendas partagés. Ainsi la personne sort de son rendez-vous avec une date dans les 15 jours pour le démarrage de son accompagnement.

2 J'aime

Vous pouvez nous en dire plus ? Quelle solution d’agenda partagé utilisez-vous entre acteurs ?

1 J'aime

Bonjour Cécile, merci pour votre rapide retour !

Savez-vous dans quel délai, après la demande de RSA, cet échange est-il généralement organisé ? Depuis combien de temps avez-vous mis ce mode opératoire en place ?

Avez-vous constaté une réduction importante des délais entre ces premières étapes de parcours ?

Merci et bonne journée.

Il y a des expérimentations qui sont menées par la CAF dans certains départements pour raccourcir les délais dont l’hérault). Christian Royet qui fréquente ce forum pourrait vous en parler. cc @christianroyet

1 J'aime

Bonjour,

Alors, je n’ai pas le délai exact de ce rendz-vous avec la CAF mais ça va vite.
Nous avons mis en place le dispositif en 2019 sur un territoire, sous forme d’expérimentation et il a été généralisé à tout le Département courant 2020, donc pour le moment nous n’avons pas beaucoup de recul.

par contre, il y a bien une réduction du délai, car avant il y avait le diagnostic CAF, puis le rendez-vous avec le référent unique pour la signature du contrat d’engagement réciproque, puis prise de rendez-vous chez l’opérateur d’accompagnement. Désormais, la signature du CER vient dans un second temps, ça permet une plus grande dynamique de parcours.

Cordialement,
Cécile

tout à fait! :slight_smile: les agents de la CAF sont formés à sa méthode!

Bonjour,

Nous utilisons sharepoint. Nous avons créé des adresses mails génériques rattachées au département pour chaque opérateur d’accompagnement; Ceux-ci ont un calendrier où ils saisissent leurs plages de disponibilité pour recevoir les personnes, les agents CAF Y ont accès et inscrivent les personnes lors de l’entretien.

Cordialement,

1 J'aime

Top, merci beaucoup pour ces informations. Savez-vous s’il y a des RDV non honorés ? Avez-vous mis en place une logique de rappel de RDV par SMS ou par email ?

Je pose ces question car l’expérimentation va reposer sur les trois points suivants :

  • l’accélération du 1er RDV
  • l’autonomisation des personnes dans la prise de leur 1er RSA
  • les rappels de RDV

Merci.

je me renseigne et je reviens vous répondre dès que j’ai l’info!

1 J'aime

Bonjour,

Nous avons dans le département un agent qui est chargée d’exploiter les données quotidiennes de la CAF / MSA ainsi que 10 agents répartis sur l’ensemble du département qui ont en charge la réalisation des entretiens de diagnostic (réalisé par téléphone ou en présentiel dans le délai de maximum 1 mois pour allocataires ouvrant des droits RSA).

Ces mêmes agents, sans l’objectif de délai d’un mois, assurent également l’orientation des allocataires identifiés comme non accompagnés et ayant des droits RSA ouvert depuis plus longtemps ainsi que la garantie de parcours lorsqu’ils sont orientés en lien avec les référents.

Tous mettent tout en œuvre depuis la fin du premier confinement pour orienter les usagers dans les délais les plus court possible.

À ce jour, nous fonctionnons à partir de tableaux Excel alimenté par l’agent chargé de traiter les données CAF / MSA et complété par les agents en charge de l’orientation.
Ces tableaux ainsi complété permettent d’éditer par publipostage les courriers de décision d’orientation mis à la signature du président, le premier volet de notre CER (pour les orientations concernés) ainsi que le PV permettant la saisie dans le logiciel métier.

Le délai moyen d’orientation en Janvier 2021 des primo-allocataires était de 8,31 jours sur le département (sur la base de 200 primo-allocataires orientés sur cette période).

L’ensemble de l’équipe du service est depuis environ un an dans une démarche projet, ce qui est favorable à toutes expérimentations, pour autant, je souhaiterai plus d’informations sur le fonctionnement technique de cette expérimentation afin d’envisager notre positionnement si cela n’impose pas une double saisie aux agents (quitte à légèrement modifier nos processus pour permettre malgré tout sa mise en place).

1 J'aime

Bonjour Charles, merci beaucoup pour ces info et bravo pour ce délai moyen d’orientation !

J’imagine que cela a été possible en mettant principalement en place des entretiens de diagnostic par téléphone.

Techniquement, nous souhaitons reposer sur le flux instruction CNAF qui est le même pour tous les départements. Cela facilitera la diffusion et réutilisation de nos apprentissages.

Enfin, dans un premier temps, nous souhaitons nous adapter au fonctionnement des départements qui souhaitent participer à l’expérimentation et partir de ce qui existe et fonctionne localement. Nous avons nous aussi horreur de le double saisie.

N’hésitez pas à choisir un créneau qui vous convient pour échanger avec nous sur cette expérimentation !