Diagnostic prescripteur absent

Bonjour,
Nous avons reçu beaucoup d’orientations sans aucun diagnostic du prescripteur.
Dans la rubrique « message » il était juste écrit un commentaire du style « merci d’étudier la candidature » ou « Monsieur X est d’accord »
Est-il possible de renommer la rubrique « Message » en « Diagnostic prescripteur obligatoire » ?
Cordialement

Bonjour,

L’absence de diagnostic de la part du prescripteur peut avoir 2 origines :

1/ C’est un orienteur (prescripteur non habilité : les prescripteurs non habilités n’ont pas accès aux critères d’éligibilité et ne peuvent donc pas les sélectionner. Dans le cas d’une orientation réalisée par un orienteur, il est de la responsabilité de l’employeur de vérifier l’éligibilité du candidat s’il souhaite l’embaucher.

2/ C’est un prescripteur habilité : il est très fortement suggéré aux prescripteurs habilités de renseigner le diagnostic d’éligibilité des candidats pour lesquels ils postulent, toutefois ils n’y sont pas obligés, et nous ne sommes pas tenus de les y contraindre. En effet, leur statut de prescripteur habilité leur permet notamment de déroger aux critères d’éligibilité pour positionner un candidat s’ils le souhaitent.
Le candidat pourra donc tout de même être éligible à l’IAE, même s’ils ne remplit pas le nombre de critères légaux car il est justement orienté par un prescripteur habilité.

Néanmoins, nous sommes tout à fait conscients qu’une candidature bien renseignée facilite le travail du recruteur, et nous travaillons donc à des moyens d’assurer cette bonne qualification des candidatures.

En vous souhaitant une très bonne journée,

Si ce message répond à votre demande, indiquez le nous en cliquant sur "Merci, ce message répond à ma question

Bonjour,
Il me parait indispensable que les prescripteurs fassent un pré diagnostic pour, en effet, faciliter le recrutement. Les seuls critères d’éligibilité ne sont pas suffisants.
Il serait peut-être pertinent tout de même de changer « message » par « diagnostic conseillé » ou « diagnostic du prescripteur » ou autre termes incitatifs.
Lorsque nous n’avons pas d’informations du prescripteur, pour gagner du temps, nous sélectionnons les candidatures les plus complètes. De ce fait, certains DE sont « pénalisés » par rapport à ceux dont le référent aura pris le soin de donner des informations complémentaires.
J’espère que vous trouverez des solutions pour pallier ce « problème ».
Cordialement

bonjour

pour notre part en EI, nous avons fait le choix de traiter les candidatures dans l’ordre d’arrivée et pas par ordre de priorité. Nous estimons ne pas pouvoir juger de l’urgence sociale en fonction de la personne. Une personne peut estimer que telle ou telle situation est plus urgente qu’une autre mais cela reste trop subjectif. De plus, certaines personnes ne s’étendent pas sur les difficultés et pourtant leur situation est dramatique et d’autres s’étendent sur une situation « moins grave ». (si je puis me permettre d’utiliser ces mots pour me faire comprendre). Nous faisons ainsi pour un poste où le recrutement est permanent. Par contre, sur un poste où il n’y a qu’un poste ou 2, nous examinons le CV puis nous regardons le diagnostic.
Mais je vous rejoins dans le fait qu’un diagnostic peut nous aider à comprendre la situation et éviter de faire « ressasser » ses difficultés aux candidats.
bonne journée